Mélodie-se-confie - Mon enfance

Et si vous appreniez à me connaître un peu! Je partage mon univers avec vous, mais au final, vous ne me connaissez pas. Vous êtes de plus en plus nombreux à venir me rendre visite alors je me devais de vous parler un minimum de moi.

Mélodie est mon véritable prénom... j'aurai pu m'appeler Maylis mais nan! Née sur les rives du Bassin d'Arcachon au printemps 1988, j'ai grandi entouré de mes parents et de mes deux grands frères.

72266 475970859115707 310897329 n

Très garçon manqué dans mon enfance, pas étonnant, j'ai grandi dans l'univers des Sapeurs-Pompiers (dont je ne suis pas peu fière d'ailleurs), j'étais plutôt du style à jouer à la guerre avec mon cousin Béarnais, à couper les cheveux de certaines poupées et à leur dessiner des bleus (bah quoi hihi).
75034 474067659306027 967138564 n

Bon élève dans l'ensemble, mais très réservée, ah oui me mettre en avant, je n'ai jamais trop aimé ça, trop peu de confiance en moi. Bon niveau bon élève ça a changé au lycée (ah l'adolescence!). J'ai pratiqué la Gymnastique Volontaire quelques temps puis plus aucune activité... Je n'ai jamais été trop épaisse durant mon enfance, et des fois, il suffit de peu pour que l'on soit plongé dans l'obésité (on y reviendra plus tard).

J'ai grandi en Gironde, à Carcans, plus précisemment (d'où l'article bien détaillé ici --> http://melodie-se-confie.e-monsite.com/blog/vacances/ma-gironde.html ) et je dois dire que j'ai reçu beaucoup d'amour de ma famille et je pense que c'est le plus important dans la vie, et pour l'éducation.

58245 475969572449169 259028772 n

Petite je voulais être clown, ou archéologue, astrophysicien, mais surtout je voulais être JULIE LESCAUT! Alors là vous vous dites, elle avait un grain déjà étant petite! Mais ce temps là est révolu. Je ne regrette strictement rien de mon enfance, mais concernant mon adolescence je regrette d'avoir sombrée au lycée, de ne pas avoir été plus assidue dans mon travail, et de ne pas avoir obtenu mon baccalauréat littéraire... Mais d'un côté je me dis que si je l'avais eu, les autres seraient sûrement tout autre, et que la vie que je mène aujourd'hui ne serait sans doute pas la même, mais j'aime la vie que je mène, et je me sens comblée, et ça c'est l'essentiel.


Mon logo

×